Candidature de Montpellier pour accueillir le siège de l'Agence Française de la Biodiversité | Labex Cemeb

Candidature de Montpellier pour accueillir le siège de l'Agence Française de la Biodiversité

Le 01 Juin 2015

La communauté scientifique se mobilise aux côtés des acteurs politiques : mairie de Montpellier, Montpellier Méditerranée Métropole et Région Languedoc Roussillon. L'Etat vient de créer l'Agence Française de la Biodiversité (AFB) dans le but de structurer et coordonner sa politique en matière de biodiversité, de lutte et d'adaptation aux changements planétaires et en particulier au réchauffement climatique, et sur les questions environnementales en général. La mairie de Montpellier, Montpellier Méditerranée Métropole et la Région Languedoc-Roussillon, ainsi que d'autres collectivités et élus, ont manifesté auprès de l'Etat leur souhait d'accueillir le siège de l'AFB à Montpellier. La communauté scientifique en agro-environnement-biodiversité soutient fortement cette prise de position, en raison des liens étroits entre l'AFB et le monde de la recherche et de l'enseignement supérieur. A l'initiative d'Agropolis International et du LabEx CeMEB, elle a ainsi adressée le 7 mai 2015 un courrier à Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, afin d'appuyer cette candidature. Cette lettre est co-signée par les tutelles, universités, et acteurs fédérateurs de la recherche en agro-environnement-biodiversité : Cirad, CNRS, IRD, ComUE LR, EPHE, Montpellier SupAgro, Université de Montpellier, Université Paul Valéry Montpellier 3, Université de Perpignan Via Domitia, Université de Nîmes, par les labEx CeMEB et Agro, par les observatoires OREME et OOB et par Agropolis International.Cette lettre est accompagnée d'un argumentaire qui met en valeur les atouts de la candidature de Montpellier développés ci-dessous.